Le meilleur des Mondes, 2011

Série d’affiches, Tirages numériques,
Format A1


 

Cette pièce est constituée par une série d’affiches qui parodie les campagnes publicitaires officielles d’état, en endossant ses habits et ses codes : logos des ministères et institutions gouvernementales, numéros verts etc. Elles sont accompagnées de slogans agressifs imaginés ou repris qui abordent sans complexe et avec provocation les idées sous-jacentes dans notre société.

Par cette communication publicitaire aux tonalités kitsch, à la limite de la propagande, on peut entrevoir des clins d’œil cinématographique à des réalisateurs comme Paul Verhoeven, qui s’est fait le spécialiste de distiller dans ces films, des fausses publicités créées de toutes pièces, pour faire une critique au vitriol de la société consumériste américaine. Ou encore le film de séries B, « They (Invasion à Los Angeles) », où des lunettes offertes dans des boites de céréales révèlent les messages subliminaux de l’Amérique arrogante de année 80.

Ici cette pièce veut, comme ses aînées cinématographiques, catapulter le spectateur dans une réalité parallèle, en même temps proche et lointaine, entre anticipation et hypertrophie de notre monde. En retirant le filtre du politiquement correct du discours politique, elle veut nous avertir de nos dérives silencieuses.