Stéréovision, 2010

Installation vidéo projetée, format Blu-ray
Durée : 103’32’’ en boucle

Cette installation vidéo construite en double écran, essaie de fusionner et de faire coexister deux versions d’un même film, Le Mépris1 de J.L.Godard. Dans cet exercice de style, elle fait cohabiter la version originale de son réalisateur avec celle moins connue du producteur Ponti. La stéréophonie est utilisée ici pour dispatcher les deux pistes sonores sur chacune des enceintes en reprenant l’organisation visuelle droite/gauche de ce diptyque.

Par-delà le jeu des différences qui s’établit entre ces deux œuvres, l’artiste a dû jouer l’équilibre entre synchronisation et désynchronisation des images. La musique de l’un se marie avec les dialogues de l’autre. Les retards de l’image jouent la tautologie ou l’écho improbable. L’intervertissement du montage élabore une lecture parallèle impossible sans ce rapprochement